Cette année encore, Forrec a participé aux principaux salons du monde entier. Les expositions représentent en effet des occasions fondamentales non seulement pour présenter nos produits aux opérateurs mais aussi pour vérifier les exigences et les tendances du marché.

À cet égard, qui, mieux que les chefs de vente de Forrec présents dans les différents salons nationaux et internationaux, pouvait nous fournir une évaluation précise des tendances ?

Piergiorgio Acquati, pour l’Italie.

J’estime que notre présence à un salon de référence comme Ecomondo est extrêmement positive. J’ai personnellement relevé des signaux de reprise prometteurs et une attention significative à l’égard des technologies destinées au traitement de nouveaux types de déchet. Il s’agit donc d’un marché en croissance, qu’ont confirmé non seulement un intérêt croissant pour la production de Forrec mais aussi, me semble-t-il, la qualité des contacts.

Cristiano Perin, pour le Royaume-Uni et la Roumanie.

J’ai personnellement suivi les salons RWM de Birmingham et Romenvirotec de Bucarest, deux occasions importantes pour renforcer notre présence sur ces marchés et pour évaluer les partenariats locaux potentiels avec des opérateurs du monde du recyclage et de la valorisation des déchets. J’ai pu constater dans les deux cas l’intérêt croissant que suscite actuellement la marque Forrec.

Emanuele Zilio, pour la Turquie.

Cette année, nous avons participé à deux salons en Turquie : Ifat à Ankara et Rew à Istanbul et j’ai pu constater que le marché portait un vif intérêt au secteur du recyclage et aux solutions technologiques développées par Forrec. Cet intérêt m’a récemment été confirmé à Ecomondo, à Rimini, par la présence active de plus de 60 entreprises turques.

Nicola Santinello, pour la France et les pays du Maghreb.

Le salon World Efficency de Paris a été l’occasion de confirmer l’excellente collaboration avec nos vendeurs français. Grâce, notamment, aux importantes références de Forrec dans tout le pays, l’attention et l’intérêt du marché français laissent présager d’intéressantes perspectives de croissance pour notre marque. Quant au Pollutec de Casablanca, il a mis en lumière une collaboration positive avec notre nouveau vendeur, confirmée d’ailleurs par la vente, durant le salon, d’un nouveau broyeur à installer au Maroc.

Fabrizio Caon, pour le Mexique.

Il a pu être présent au salon Residuos Expo à Guadalajara, qui s’est déroulé au même moment que l’inauguration des six premières installations de recyclage de DSU que Forrec a vendues au Mexique. Cette circonstance a suscité un intérêt encore plus vif pour notre entreprise. Nous pouvons aujourd’hui affirmer que la présence de Forrec lui a permis de devenir une véritable référence dans ce pays, un succès également favorisé par notre très étroite collaboration avec notre distributeur local.

Le bilan de cette année de travail, tel qu’il ressort des différentes interventions, est amplement positif et confirme une tendance favorable à la marque Forrec qui s’impose de plus en plus sur l’ensemble des marchés en raison, d’une part, de la qualité et de l’efficacité de ses produits et, d’autre part, du sérieux et de l’exhaustivité de ses services.